Les potins

1/12/2010 - Tradition de la fin des vendanges

Une fin de vendange mémorable ponctuée par le respect de la tradition: une grillade bien méritée.

Une fin de vendange mémorable ponctuée par le respect de la tradition: une grillade bien méritée.


Cliquez pour agrandir

5/08/2010 - Août 2010

Ma famille a pu acquérir deux excellentes parcelles de vieilles vignes dans l’Appellation Pauillac, rééditant ainsi en quelque sorte ce que nous avions commencé voici 17 ans à Saint-Estèphe.

Ma famille a pu acquérir deux excellentes parcelles de vieilles vignes dans l’Appellation Pauillac, rééditant ainsi en quelque sorte ce que nous avions commencé voici 17 ans à Saint-Estèphe.

« Mousset » et « Artigues » sont les lieux-dits de ce nouveau terroir graveleux très majoritairement planté de Merlot. ( 85 % ). A peine 45 ares de vigne ! 1.500 bouteilles sans doute de Pauillac 2010 auxquelles, clin d’œil à la célébrité de Pauillac, notre patronyme Lagneaux sera enfin associé.  Tout est vendangé à la main et directement vinifié en barriques neuves. Les vendanges débutent ce 28 Septembre. Mais dans l’attente d’en déguster le fruit, laissons-nous bercer par la beauté de l’automne qui s’installe, animant les bords de notre rivière de reflets aussi colorés et fascinants que les vins que nous venons de produire.

Vous entendrez parler du 2010…


Cliquez pour agrandir

1/02/2010 - Août 2008

Nous avons pris en fermage une minuscule propriété bien située sur la commune de Saint-Estèphe qui répond au nom de Château Bellevue. Les 6000 bouteilles produites sont ici marquées par le Cabernet Sauvignon qui domine l’assemblage. Les premières bouteilles pourront être dégustées en juin 2010.

Nous avons pris en fermage une minuscule propriété bien située sur la commune de Saint-Estèphe qui répond au nom de Château Bellevue. Les 6000 bouteilles produites sont ici marquées par le Cabernet Sauvignon qui domine l’assemblage. Les premières bouteilles pourront être dégustées en juin 2010.

3/09/2010 - Millésime 2010

Les vendanges commencent fin de ce mois de Septembre. Au Nord de Saint-Estèphe, nous avons été frappés en Mai 2010 par de violents orages avec de la grêle qui ont anéanti la récolte de nombreuses parcelles.

Les vendanges commencent fin de ce mois de Septembre. Au Nord de Saint-Estèphe, nous avons été frappés en Mai 2010 par de violents orages avec de la grêle qui ont anéanti la récolte de nombreuses parcelles. De plus la fraicheur et l’humidité lors de la floraison des Merlots ont entrainé une mauvaise fécondation.


Cliquez pour agrandir

Peu de Merlots donc mais des Cabernets de très haut niveau. Les raisins flétris , confits  traduisent une maturité exceptionnelle.


Cliquez pour agrandir

Ce millésime est un des plus secs que j’ai eu à connaître. C’est souvent un gage de réussite pour Saint-Estèphe dont le terroir argileux assure un apport hydrique constant . Un très grand millésime s’annonce à nouveau et ce n’est pas une blague…

29/03/2010 - 20 Mars 2010

La saison de présentation en primeur du millésime 2009 débute.

La saison de présentation en primeur du millésime 2009 débute.

29/03/2010 - 1er Mars 2010

Commentaires de dégustation (C. Coupez, œnologue au Laboratoire de Pauillac.

Commentaires de dégustation (C. Coupez, œnologue au Laboratoire de Pauillac.

• Château Bellevue 2008

Le Château Bellevue 2008 porte bien son nom tant sont chatoyants les éclats rose violacé de son habit de pourpre.

Il a dans ses arômes un accent méridional construit sur des notes vanillées saupoudrées sur le mariage du cacao et de la cerise à l’alcool dans un bouquet de laurier sauvage.

La bouche est désaltérante et fraiche, soutenue par une charpente tannique bien affirmée. Le poivre et la muscade prolongent le caractère ensoleillé de ce joli Saint-Estèphe avant de laisser le soin au chocolat de fermer la marche d’un pas flâneur.

• Château Petit Bocq 2008

Comme la rivière du même nom, ce Saint-Estèphe offre une couleur sombre, mais la sienne tourbillonne dans les grenats aux reflets violacés.

Ses arômes s’épanouissent à l’aération en un bouquet toujours surprenant pour ce cru.

Le millésime 2008 conjugue donc les accents orientaux des épices douces à la fraicheur de la fraise tagada.

Son empreinte stéphanoise domine cependant au travers de notes de viandes séchées et fumées, combinaisons de son encépagement et de l’élevage sous bois.

En bouche, ses flots submergent à la fois de fraicheur et de puissance, par leurs tanins structurés et opulents qui roulent sur nos papilles. La encore s’exprime l’unicité de Petit Bocq dans ses effluves floraux envoutants et insolites pour un grand vin rouge.

Très persistants, ils nous portent jusqu’à la dernière gorgée en évoluant vers des touches délicatement boisées de beurre vanillé , dans lesquelles s’affirme le long travail en barriques.

Encore fougueux dans sa jeunesse, ce nectar exceptionnel a de belles années devant lui pour ravir les palais des vrais amateurs de sensations raffinées.

• Château Petit Bocq 2009

Il est impossible de voir le fond de votre verre tant la version 2009 du Château Petit Bocq est noire et ses reflets profondément violacés.

Déjà bien marqué par un élevage sous bois luxueux, il exprime au nez des notes grillées et fumées appétissantes.

Après aération, il évolue vers un registre plus frais et exprime un joli assortiment de fruits rouges et noirs.

La puissance des tanins surprend d ès l’attaque en bouchée. Ils procurent la même sensation délicieuse que la fonte du chocolat noir sur la langue.

Pour compléter ce tableau gourmand, de délicates touches épicées s’invitent à la fête pour relever le bouquet.

Le toucher agréablement granuleux des tanins laisse une longue impression sur les papilles.

Un séduisant parfum de glace au café les accompagne jusqu’à appeler une nouvelle gorgée.

5/10/2010 - Millésime 2007

Le Château Petit Bocq 2007 a obtenu une des plus grandes distinctions du Guide Hachette 2011. Coup de Cœur avec trois étoiles pour un millésime réputé difficile.

De nombreuses autres distinctions ont été glânées et le millésime 2009 a été apprécié par les journalistes.

Le Château Petit Bocq 2007 a obtenu une des plus grandes distinctions du Guide Hachette 2011. Coup de Cœur avec trois étoiles pour un millésime réputé difficile.

De nombreuses autres distinctions ont été glânées et le millésime 2009 a été apprécié par les journalistes.

Le Guide Hachette des Vins 2011

Château Petit-Bocq, Saint-Estèphe, 2007

***(3 étoiles, coup de cœur)

« Cela devait arriver, depuis le temps que l’on voit ce cru progresser en qualité et accumuler les étoiles dans le Guide. Coup de cœur ! Il faut dire que Gaëtan Lagneaux, docteur en médecine, soigne avec passion ce cru qu’il a repris en 1993. Un vignoble éclaté sur près de quatre-vingts parcelles, cultivées et vinifiées « sur mesure » puis assemblées pour ne donner finalement qu’une seule cuvée, le grand vin. L’intensité de la robe aux reflets violines annonce une bouteille d’exception. Bien enrobé par un boisé grillé délicat, le bouquet saute de nuance en nuance : cassis, clou de girofle, épices douces. Explosif, le palais affiche une chair veloutée, du gras, beaucoup de fruit et des tanins serrés d’une belle noblesse. « Gourmand, friand » : ce ne sont pas des qualificatifs habituels pour l’appellation, mais un millésime comme 2007 imposait de ne point trop extraire. À laisser reposer quatre ou cinq ans néanmoins. »

Le Guide Dussert-Gerber des Vins 2011

Château Petit-Bocq, Saint-Estèphe

« Un vignoble de 15,52 ha, sur un terroir de composition graveleuse et argilo-graveleuse à 90%, le reste des sols étant sablonneux (âge moyen du vignoble plus de 30 ans, 55% Merlot, 43% Cabernet-Sauvignon et 2% Cabernet franc). Un très bon Saint Estèphe 2008, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, des tanins bien enrobés, un vin généreux. Le 2007, charnu et souple, tout en arômes, de bouche bien corsée, de couleur intense, mêle en bouche rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale. Goûtez le Saint-Estèphe Château Bellevue 2008, parfumé, au nez subtil où dominent les fruits murs et les épices, harmonieux, un vin de bouche puissante qui demande un peu de patience. »

Tast Pro

Château Petit Bocq, Saint-Estèphe, rouge 2009

« Encore une vinification intelligente, des tanins très fins, presque langoureux. Le vin est droit, précis, une belle bouteille en perspective. » 15,5/20

Le Point, supplément

Petit Bocq

05.56.59.35.69

15 – « Cassis, myrtille, fruits noirs, réduction, bouche douce, fumé, onctueux, généreux, assez puissant dans un style plutôt démonstratif, mais bon équilibre. » 16 €. O = 2014  G = 10 ans

La Revue du Vin de France Juin 2009

Saint-Estèphe (25 vins dégustés)

GRANDES RÉUSSITES

Château Petit Bocq

« Un vin très franc et droit, avec une très jolie définition. Très long. » – N.C.

Decanter (Stephen Spurrier)

16/20 – Recommandations > Bordeaux 2009 > Saint-Estèphe

Château Petit Bocq, Cru Bourgeois, Saint-Estephe 2009 – *****

« Beau nez de Cabernet marqué par le cassis, le chêne, les fruits mûrs, un peu court pour l’instant mais va s’ouvrir. A boire en 2013-18. »

Wine Spectator (James Suckling)

85-88/100 – Score du Château Petit Bocq St.-Estèphe 2009

« Nez de baies et d’herbes fraîches. De corps moyen avec de fins tanins et une finale moyenne. Vin équilibré. » —J.S.

Wine Journal (Neal Martin)

91-93/100 – 2009 Château Petit Bocq

« Dégusté à Vintex. Il a un nez exotique, déjà bien défini avec des notes de cerises noires, d’abricot, de quetsche et une touche de cassis. Relativement agréable bien qu’il n’ait pas l’odeur du Saint Estèphe. Le palais est moyennement charpenté avec de très fins tanins, une bonne acidité, un bel équilibre et une bonne dose de finesse, avec un accent sur une finale sophistiquée et souple. C’est un grand Saint Estèphe, fait succinctement. Dégusté en mars 2010. »

Newsbordeaux.com (Jane Anson)

93/100. Petit-Bocq

« Une jolie robe rouge velours. Il a un aspect tout à fait somptueux mais sans aucune note exagérée d’alcool, même si ce sont de grands vins. Vraiment très bon, avec des notes de myrtilles et de groseilles rouges, une belle envolée sur la finale. Richesse des tanins mais sans aucune âpreté. Bon vin (bien que nous sachions tous maintenant qu’il y a eu une augmentation de prix de 18% l’année passée!). 65% de Merlot, 35% de Cabernet Sauvignon, inhabituel pour du Saint Estèphe. »

Jancis Robinson.com

16/20 – Chateau Petit Bocq 2009, St-Estèphe, A boire en 2016-2025.

« Robe pourpre sombre. Il me semble résolument très moderne. Goût de pourpre et plutôt doux. Vin somptueux mais j’aurais opté pour un tout petit peu plus de fraîcheur. Peut-être ne suis-je qu’une vieille dame bougonne ? Finale légèrement sèche. »

29/03/2010 - La Revue des Vins de France Dégustation Crus Bourgeois 2006 et 2007 (La RVF n°539 – Mars 2010)

15/20  • Château Petit Bocq 2006 Dans une phase de fermeture, il est aujourd’hui resserré. Ses tanins dominent, retirant de la suavité à l’ensemble. Il devrait s’arrondir sur trois à cinq ans de bouteille. 15/20  • Château Petit Bocq 2007 Elégant et classique, Petit Bocq 2007 se distingue par sa fraicheur gustative et sa longueur.

15/20  • Château Petit Bocq 2006

Dans une phase de fermeture, il est aujourd’hui resserré. Ses tanins dominent, retirant de la suavité à l’ensemble. Il devrait s’arrondir sur trois à cinq ans de bouteille.

15/20  • Château Petit Bocq 2007

Elégant et classique, Petit Bocq 2007 se distingue par sa fraicheur gustative et sa longueur.